Rénovation énergétique : quelles sont les aides financières ?

Rénovation énergétique

Informations

Le 18/12/2018

Prévoir des travaux de rénovations énergétiques peut rapidement constituer un budget conséquent qui peut décourager. Il existe différentes aides mises en place par l'Etat qui peuvent alléger la note.

La rénovation énergétique : quels avantages ?

La rénovation énergétique de votre logement vous permettra de réaliser des économies d’énergies, réduire vos factures mais aussi d’agir en faveur de l’environnement.

De plus, elle peut contribuer à mieux classer votre logement au niveau du diagnostic de performance énergétique et de réévaluer ainsi sa valeur.

Quelles sont les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre pour la réalisation de vos travaux ?

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE)

Le CITE doit être demandé au moment de la déclaration des revenus, il vous permet de déduire de vos impôts 30% des dépenses engagées pour vos travaux.
Le plafond du montant déductible dépend de la composition de votre foyer fiscal.

Conditions d'éligibilité :

  • - Le logement doit constituer votre résidence principale;
  • - Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans;
  • - Les travaux doivent être réalisés par une entreprise certifiée RGE.

Seuls certains travaux sont éligibles à ce crédit d’impôts :

  • - Chauffage et eau chaude sanitaire : chaudière gaz à haute performance énergétique individuelle ou collective, appareils de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie hydraulique, etc...
  • - Isolation des parois opaques et vitrées : isolation thermique de toiture, plancher bas, mur en façades, etc…
  • - Mesures d’accompagnement : diagnostic de performance énergétique et audit énergétique (en dehors de l’obligation réglementaire)

Pour être éligibles, certains travaux doivent être réalisés par une entreprise certifiée RGE (Reconnus Garants de l’Environnement).

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L’éco-PTZ permet de bénéficier d'un prêt à taux zéro pour un montant de 30 000 € maximum pour la réalisation de différents travaux de rénovation énergétique.
Il peut être accordé à un propriétaire individuel occupant ou bailleur, ou à un syndicat de copropriétaires.

La demande est à faire auprès d’une banque en fournissant les devis réalisés par des entreprises RGE (Reconnue Garant de l’Environnement).

Pour quel logement ?

Cette aide financière est valable pour les logements construits avant 1990 et déclarés comme résidence principale.

Quels travaux ?

  • - Il faut réaliser au moins 2 actions parmi 6 proposées (on parle de "bouquet de travaux"): isolation de la toiture, des murs extérieurs, des fenêtres, installation d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable, ...
  • - Améliorer la performance énergétique (à calculer avec un bureau d’études thermique).

Programme « Habiter Mieux » de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)

L’ANAH, organisme public d’Etat, permet aux propriétaires d’obtenir des subventions pour financer des travaux de rénovation énergétique.

Les subventions accordées dépendent du profil du propriétaire et du logement concerné. En effet, seuls certains profils peuvent être éligibles :

  • - Les propriétaires occupants dont les revenus sont inférieurs aux plafonds fixés (selon les régions);
  • - Les propriétaires bailleurs dont les loyers ne dépassent pas les plafonds fixés (selon prix du marché);
  • - Les copropriétés en difficulté.

Le logement doit avoir plus 15 ans et ne doit pas avoir bénéficié d’un financement de l’Etat au cours des cinq dernières années.

Il existe d'autres aides dont vous pouvez bénéficier pour vos travaux de rénovation énergétique (TVA à 5,5%, aides des entreprises de fourniture d'énergie (CEE), aide en faveur des ménages modestes, exonération de la taxe foncière, ...)

Retrouvez toutes les informations sur le site economie.gouv.fr